téléphone rose - animatrice audiotel - hotesse tel rose - modèle cam msn - anim visio Index du Forum

téléphone rose - animatrice audiotel - hotesse tel rose - modèle cam msn - anim visio
Forum animatrice de telephoe rose - forum hotesse de telephone rose - Offres d'Emploi Téléphone rose -n

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

coucou

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    téléphone rose - animatrice audiotel - hotesse tel rose - modèle cam msn - anim visio Index du Forum -> Bienvenue -> Nouveau, présente toi !
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
reimoise


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2014
Messages: 6
Localisation: reims

MessagePosté le: Lun 20 Oct - 10:11 (2014)    Sujet du message: coucou Répondre en citant

Bonjour à tous, 


Je garde mon anonymat,  j ai 32 ans et je viens ici partager mon experience d hotesse.
J ai travaillé pendant 10 mois chez VD je n y est rencontré aucun souci, virginie la patrone a toujours été réglo et gentille. Je suis partie pour marie lou car elle paie plus sauf que là j ai commis une erreur. 
 Si au début elle était douce comme un agneau,je viens de me faire virer là elle est démoniaque,  insultante, méchante et manipulatrice.
Je suis resté chez elle un peu plus de 7 mois, elle me reproche d avoir trop de clients en attente, exemple sur 2h en ligne j accumule 6h d attente. Et parfois j avais 1 client qui utilisait 2 portables et qui m appelait toutes les 15 minutes pour m avoir en boucle, je ne savais pas que cela était interdit surtout que personne s en était plaint.
Bref pour elle c est la raison de mon renvoi,  hors il en est rien. Elle propose à ses hotesses de faire du privé ce qui rapporte plus, sauf que si on programme 1h elle peut vite être dépassée si le dernier client appelle 5 minute avant la fin de l h programmée du coup on travaille 1h de plus, certe on est payé mais lorsqu on a 1 planning chargé cela n est pas possible,  du coup je n en prennais quasi pas. N etant pas à sa disposition ni à celle des clients, le faite que des hotesses se soient plaintent que je prennais tous leurs clients, elle m a viré. 
Cela aurait pu être la fin mais non, de peur que je travaille avec un autre réseau et que les clients me retrouvent et n aillent plus chez elle, elle est en train de me faire une reputation de menteuse, manipulatrice, arnaqueuse....en se faisant passer pour des clients sur son livre d or et en m insultant....
Franchement cette femme est folle, j ai vraiment été déçu car je ne pensais pas qu elle etait ainsi. Grosse déception. 
Donc voilà faites attention si vous souhaitez travailler avec elle, elle a eu également des problèmes avec chiron portage soit disant qu ils n ont pas de numéros d urssaf, qu ils ne déclarent pas les hotesses et qu ils ne contrôlent pas les frais professionnels. Elle a fait changer toutes ces hotesses de cabinet de portage comme une hystérique. 


Sinon je ne suis pas dégoûté de ce job malgré qu il ne soit pas commun.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 20 Oct - 10:11 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2010
Messages: 130

MessagePosté le: Lun 20 Oct - 15:57 (2014)    Sujet du message: coucou Répondre en citant

Bonjour REIMOISE,
bienvenue sur le forum, tu é tombée sur un sacré numéro apparemment Smile
 les dirigeants et le management... 
Certaines entreprises offre un supplément sur les heures générées, si c'était le cas ici, peut être que tu lui coutais un peu trop cher?

si toute cette histoire n'a pas entamé ton envie de bosser dans le telephone rose, c'est le principal.


Revenir en haut
reimoise


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2014
Messages: 6
Localisation: reims

MessagePosté le: Mar 21 Oct - 09:17 (2014)    Sujet du message: coucou Répondre en citant

Merci, oui c est ça j avais 1E par heure d écoute cumulée. Pourtant si elle offre ceci c est pour motiver les hotesses, et de toutes façon les clients continuaient à appeler et a chaque fois  ils etaient ravis, je fidèlisais le client comme ont dit.
Mais lorsqu on travail on peut voir si il y a d autres hotesses en ligne et ses durées d appel, il est vrai que j en avais parfois jusque 10 en meme temps et elles rien, ou deux trois max, je pense que les anciennes hôtesses et amies complices de cette marie lou se sont plaintes et zou elle m a viré et pourtant je suis sérieuse,  il y a juste 1 fois ou j ai dû annuler 1h prevenue 1 semaine avant, sinon 0 clients en absence, aucun appel manqué toujours des bonnes stats, même des heures dépassées. 


Je ne la trouve pas sérieuse comme patronne, il m est déjà arrivé à de nombreuses reprises de recevoir sms, messages qui etaient destiné s a d autres hotesses.
Elle correspond avec ses clients pzr emails et sms , les préviens par exemple si leur hotesses favorite est en ligne par sms pour qu il appelle...
Elle a même donné des infos sur ma vie privé à un client par email afin que si je trouve un job ailleurs qu il ne cherche pas à me retrouver. Et j ai des preuves !


Je ne comprends pas cette méchanceté,  ces mensonges, on peut renvoyer une personne sans pour autant lui créer une sale réputation,  l insulter, le truc qui m agace assez est son livre d or, elle l utilise comme moyen de dire aux clients ce qu elle souhaite , ses mensonges ....mais je n ai aucun moyen de reponse, c est trop facile pour elle. Je trouve cela blessant ce qu elle dit. 
Comme mes messages, ecrits poetiquement, elle a été dire que je l ai piquait sur le net alors qu ils ont tous bel et bien été écrit par moi et inspiré par les scénarios vécu au telrose, elle est stupide. Et les clients comme des moutons suivent le pas les pauvres.
Enfin bonne femme fatigué presque dégoûté de son job.


Revenir en haut
reimoise


Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2014
Messages: 6
Localisation: reims

MessagePosté le: Mar 21 Oct - 09:43 (2014)    Sujet du message: coucou Répondre en citant

Voici les fameux textes, mes messages, enfin certains car pour ne plus avoir de preuve que j ai raison elle en a supprimé




Paolo : Merci pour ces jolis mots couché au thème du romantisme adoré. Quel plaisir de te lire, quel privilège de m'en délecter. Je continuerai le tableau peint avec nos mots ainsi :Mon corps se dépose tendrement sur le tien, tu sens alors ma poitrine qui s’aplatit sur ton torse musicien qui chante un refrain africain. Mes cuisses s'ouvrent timidement en ondulant sous la mélodie de notre désir, juste assez pour sentir ton ardeur caresser mon bas ventre. Une main dans tes cheveux te les lisse, les coiffe, les décoiffe, les ébouriffe, j'hésite à comment te coiffer. L'autre main, elle, s'emmêle à tes doigts tels des serpents à sonnette dans leurs nids faisant un petit bruit de froissement. Ma bouche érafle tes lèvres de mes baisers qui claquent comme des minis applaudissements dans l'air, un air qui fredonne des soupirs, des notes de musique qui nous appartiennent. Nos corps bouillonnent, fusionnent, nos yeux sont plongés dans nos regards malicieux, nos nez se caressent,nos mentons se frôlent, nos corps s’entre choc, puis comme un changement de partition, nous roulons dans notre position de prédilection celle qui nous plait tant. Je colle mon dos sur ton ventre,un peau à peau savoureux, mon pied te chatouille ta cheville tout en remontant délicatement sur ton mollet, ton genoux, pour arrêter sa course sur ta cuisse, je ronronne grasse à tes mains dessinant mes hanches, mon dos. Soudain, je lâche une fausse note à cause de ta virilité m'aillant percuté. Comme un accident je suis surprise, mais aussitôt rassurée par tes bras m’enlaçant et tes baisers réconfortant. Nous dansons au rythme indescriptible jusqu'au moment ou tes étoiles m’envahissent, nous échangeons des baisers mielleux pour adoucir nos cordes vocales après ce concert tumultueux de sentiments. Nous voici paisible, nous faisons un face contre face, un face à face,un bouche contre bouche, un nez à nez, un yeux dans les yeux, je te souffle un "baleine, pied de chaise " là tu m'offres une pièce merveilleuse pour ma collection. A bientôt peut être... bisous 




Alio...chatMon félin apprivoisé par la magie de mes baisers, je te caresse le long du dos,remontant à ta blondeur pour te prendre la rondeur de ta tête dans ma main. Je plonge dans ton regard bleu, sauvage et coquin qui me charme si bien, je m'évade au pays des aztec, dans cette jungle humide pour un moment de nostalgie... Je viens frotter mon nez sur le tien puis le glisse sur ta joue comme un chaton donnant un coup de tête à sa mère, je sent ta douceur, ta chaleur, je n'y résiste pas je t'embrasse. Bonne journée Smile




Guillaume ...le conquérant ? Allons comme si je pouvais ignorer un message et ne pas y répondre. Je suis certes diabolique mais pas manipulatrice, tu vas me vexer là...attention !Et bien je suis agréablement surprise par ton texte, merci. ( je ne l'avait pas vu c'est tout )La jalousie est un vilain défaut qui te vas si bien, cependant je ne joue pas à te rendre jaloux mon petit chouchou même si lorsque tu boudes, que je sent en toi l'envie de jouer avec mes nerfs, mon corps, cela me plait, il est vrai. Changer de contexte t'obéir, être à ton service pour savourer ta jouissance oui j'aime aussi dans se sens.La vengeance est un plat qui se mange froid hors j'aime lorsque c'est chaud...très chaud donc non je ne cherche pas à te rendre fou pour que tu te venges : )rassures toi.Mais j'ai compris dans tes péchés capitaux il manquait la COLERE c'est bon le l'ait hihihi gros bisous chouchou




A mes chers lecteurs...Allongée à peine vêtue sur mon lit, les rayons du soleil caressant ma peau à travers la vitre, le scintillement de ceux ci contre mon collier argenté reflète sur le plafond. Je suis là songeuse, repensant à des moments partagés avec mes partenaires de jeux sans règle,sans arbitre sans limite, sans tabou. Lorsque soudain une petite chaleur envahie mon corps, mes mains glissent le long de mon corps tiède, frôlant la dentelle de mes sous-vêtements, mes phalanges envahissent une à une mon intimité pendant que mon imagination s'évade dans des fantasmes inavouables; le téléphone sonne lorsque j'entends une petite voix à l'autre bout du fil me demandant un scénario, je m'exécute à faire plaisir... à donner du plaisir à mon partenaire audible tout en continuant à promener mes mains et mes doigts sur moi... en moi, cette petite voix devient de plus en plus virile, prenant de plus en plus confiance en elle, je visualise la scène, je m'y voie, je décris mon ressenti, mon excitation est de plus en plus palpable, je fais des efforts pour me concentrer et décrire aux mieux parmi mes gémissements ce qu'attends de moi mon auditeur cependant je ne peux y faire face, comme une délivrance : je jouis !




Je te fais des gros, petits, moyens bisousdéposé sur ta peau un peu partout. Laisses moi,m occuper de toi, Te caresser,Te lecher,Te toucher,Te deguster.Frotter mon corps Comme tu adores,Contre le tien. Mettre à tes lèvresMes seinsTe donner la fievre.Jouer avec ton excitationAvec un zeste de domination,Te faire languir, Sans te permettre de jouir.Tu seras mon jouet coquinMon prisonnier jusqu au petit matin.Toute la nuit, m appartenirTu ne pourras pas fuir.Ta delivranceTa jouissanceTu pourras la gagnerQue si je suis rassasiée.Bonne journée, bisouMon chouchou.




Alio...chatMon tendre dévoreur de poème, mon doux magicien aux mots réparateurs. J'ai été heureuse de te réentendre et de pouvoir à nouveau me délecter de nos moments trop vite passés. Cette jolie sensation éphémère pourtant si agréable ou je me perds à être juste moi, la petite poétesse novice laissant libre court à ses envies de beauté partagée. Que j'aimerais que le temps s'arrête pour vivre plus longtemps cette belle parenthèse ! Hélas le temps à tout les droits même celui de mettre fin au fragment de plaisir.Pourtant je me sens comme Psyché réanimée par un baisé d'un long et profond sommeil, tu as su me réanimer pour me démontrer qu'au fond de moi gisais un dragon. Le flacon interdit que j'ai ouvert m'a baigné dans la vie qui se doit d'être, ses effets sont encore présent mais j'arrive a donner du temps au dragon, le relâchant afin qu'il s'envole pour quelques instants de liberté ou il peu déployer ses ailes encore fragiles, elles reprennent forces jours après jours, peut être qu'un soir sous le ciel étoilé, il s’enfuira, fera une fugue pour aller vivre sur son recueil, peut être donnera t'il une ou plusieurs nouvelles, certainement pas un roman car pour cela il aura besoin d'une montre de Salvador dali car il a déjà de l'age et encore beaucoup à apprendre.Bonne journée...




Je ne pensais pas recevoir une réponse me serrant le cœur de la sorte, je ne sais pas si c'est mon côté caméléon, Pinocchio ou poétesse novice qui fait qu'il n'y aura plus rien, le néant,une fin.Une fissure dans un marbre les séparant en 2 blocs distincts, laissant juste de la poussière blanche à même le sol qui sera soufflée par le vent pour éparpiller un peu partout ces minuscules fragments de se passé si magnifique Ils scintilleront comme des tout petits confettis d'or dans un ciel noir, lourd et pesant, ils ne seront qu'un mirage imitant les étoiles. Ais-je froisser tes oreilles? Embuer tes yeux ? Je te dépose un baiser léger sur ton front...




J'ai donc mal interprété,j'ai visionné le mauvais film à moins que c'était les sous titre qui étaient faux.J'embrasse ton sourire !Je suis soulagée d'un côté mais désormais si inquiètes de l'autre.On remonte le temps ? Oui nous ferons encore l'amour...j'embrasse tes cotes.




Je vagabonde dans la rue pour seule compagnie le soleil caressant ma peau et le vent soufflant dans mes cheveux. Mes yeux papillonnent de gauche à droite parmi ces ombres colorées. Je respire les parfums, ceux des fruits, des fleurs, je continue ma route. Les seuls bruits perceptibles sont ceux de mes talons claquant contre les pavés, les chants des oiseaux, la vie de la ville et pourtant j'entends de la musique...un tambour, non un tamtam ? Une larme s'écoule le long de ma joue...un grain de sable est venue embraser ma pupille, proviendrait il d'une dune ? Je souri et je sens quelque chose tombant sur mes lèvres, je me frotte et je regarde mes doigts... de la poussière blanche, me serais je nourri de marbre? Je rigole toute seule lorsque je sent des picotements sur mes bras... des minis griffures de mes éclats de rires mon rayés la peau, je les enlève avec un mouchoir blanc prit dans mon sac, la couleur sur le mouchoir n'est pas rouge, non, mais bleu, orange, violet...c'est de la peinture arc en ciel, proviendraient elles d'un tableau de musée ? Mes orteils sont gênés par un petit chatouillement tout doux, je me penche et ôte ma chaussure...un fil de laine, aurais je usé un tapis persan ?J'arrive à ma destination... au jardin du musée Rodin.J'étale une couverture décorée liberty sur la pelouse verte et tendre, j'appuie ma tête sur l’écorce chaude d'un arbre, je ferme les yeux je m’assoupis. Soudain je suis réveillée ...une lueur, celle d'octobre ? Non pas déjà ! Non c'est une tête d'or, avec dans le dos des ailes, un regard de jaguar...un ange ?Cette silhouette mystérieuse s'approche, ce n'était pas des ailes mais des statues au loin formant un effet d'optique...c'est toi ! Oui j'en ai la certitude lorsque tes lèvres touchent les miennes, je reconnais cette saveur et ses mains parcourant mon visage, mes épaules, comme si tes doigts voulaient vérifier qu'il ne manquait rien de mon corps...non je suis bien là avec toi dans nos bras, face à face... Je t'embrasse.




...je t'embrasse, on s'embrasse, on s'enlace, ravis de nous êtres retrouvé sous les arbres nous sommes ombragés. Nos peaux écaillées de lumière, je caresses tes épaules, tes bras tout en collant mon visage dans ton cou, je sens ton pouls.Je passe ma main sous ta chemise pour y toucher ta peau, mes doigts s' extasies sur ton torse. Puis ma main devenue rebelle se promène là ou elle devrait pas sauf dans le privé. Je te tiens pas ta virilité, alors j'utilise un subterfuge, mon foulard se pose sur ton entre cuisse cachant une gourmandise érotique,je te grignote...




...Je te grignote, mes joues rougisses de timidité ainsi que de malice, je te déguste. Tu sens mes lèvres glisser tout au tour de l'arc d’Angélus, ma langue qui s'enroule tel un parchemin autour de son fusain.Du bout des doigts je saisi le coin du foulard pour dégager mon regard, je plonge dans tes yeux comme la plume dans son encrier dévotieux.Je dévore ton langage de braille que tes mains dictent à travers mes cheveux en chamaille. J'entends tes notes enjouées jouées silencieusement à peine tu les chuchotes, des soupirs me frôlant le front comme un baisé d'élixir. Une douce effluve enivre mon palais devenu étoilé, telle une potion aux effets éphémères je suis sur un nuage en perdition, en voyage de gaieté, avec comme valises plaisir et gaillardise. On rigole car j'ai des tâches de nos encres me dessinant une moustache,je suis barbouillée, je suis un cancre !




La vie est un sablier rempli de temps incertain, impossible de le mesurer seul vivre permet de le faire couler. Chaque jour qui passe laisse en moi des traces, je me nourrie d'information diverses, me construis de culture, me solidifie d'aventures, me soigne par des sentiments ressentis. Je grandi pas à pas grâce au temps qui passe. Ce temps...parfois je le maudis tant... parfois oppressant, seule je m'ennuie, je pense. Dans la foule, j'étouffe, je rigole, je hurle tellement je désirais en avoir plus, je suis insatisfaite des heures qui déclinent. Je cours chaque journée et pourtant je reste là sans bouger, drôle d'idée que de courir après les minutes. Perdrais-je mon temps ? Non !Car chaque jour je vis ! Peu importe en fin de compte que mon planning soit chargé ou vide, que je passe des jours heureux ou tristes à pleurer, que je sois seule ou accompagnée de toute façon le temps continuera de s'écouler.C'est à moi de choisir comment occuper ma frise chronologique.Alors je prends cette vieille valise en cuir, saute dans un taxi direction la gare, serait il l'heure de faire un choix ? Ma montre est arrêtée... j'en profite pour voyager. Lorsque j'ouvre les yeux je suis en bas d'un escalier de bois habillé d'une rampe en fer forgé. J'ose à peine poser mes pieds sur les marches,j'ai la peur au ventre. Le grincement de la matière naturelle me rend nostalgique. La froideur du fer me glace l'esprit, et si je me trompais...Me voilà, là, devant une porte close, je tremble, j'hésite, je piétine sur le paillasson. Un miaulement retentit, en 1/4 de tour j’aperçois une ombre s'avancer à ma rencontre, un chat ! Un gros chat se frotte dans mes jambes, la douceur de son pelage me détend, il ronronne et m'apaise, je lui caresse le dos rond et il se sauve...A nouveau droite devant cette porte je retiens mon souffle et frappe... 
...et j'attends. Le temps me parait si long, si cruel, mes mains sont moites, mon ventre grogne de peur. Je suis habitée par une bête affamée certes mais aussi peureuse que ce matou.La poignée bouge, la porte s’entrouvre et tu trouves devant moi, surpris oui, cependant un sourire se fixe à ton minois et en réponse je t'en offre un à mon tour.A partir de ce moment précis ma montre se remet à fonctionner, les minutes semblent des secondes...ce n'est pas juste...si injuste.Tu ouvres en grand cette maudite porte et me voilà pendue à ton coup tel le balancier d'une horloge. Nos bouches se retrouvent, nos mains se ressoudent, nos corps se réchauffent... la bête en moi se nourrie enfin. 




Un rayon de lumière traverse le volet venant caresser ton sourire. Me yeux eblouis par cette luminosité me fais lever mon corps vers la fenêtre, là le soleil levant reflete sur l'eau habitée de bateaux. Tes mains parcours mes hanches, je frissonne...Sur le miroir du ciel des nymphéas magnifiques rendent le paysage subjugant. Je sent la chaleur de ta peau sur mon dos, tes bras me serrant le ventre, ton souffle se perdre sur mon coup. Sur la chaise sont posés mes vêtements de la veille, ma longue robe blanche, mon ombrelle que je portais lors de notre déjeuner sur l herbe. On reste là, à observer la naissance du jour à travers la vitre devenue buée par nos souffles haletant. Je t embrasse.




C'est dommage que nous nous sommes pas entretenu tout les deux, tu aurais pu avoir de la tendresse, cependant c'est ainsi les choses se sont déroulées autrement ce matin.J'espère d'une prochaine fois sous le signe du romantisme avec un jaguar affamé de baisés. Je serai sa proie se défendant juste par mes bras enroulés comme un boa autour de son cou, m'agrippant à son garrot comme une paresseuse tout en ondulant tel un cobra hypnotisé par le chant de son charmeur ne le quittant des yeux.Puis comme deux tatous nous rouleront, j'essaierai en vain de me transformer en panthère le plaquant sur le dos mes griffes sur les épaules, mes dents sur sa gorge sentant son flue sanguin par sa veine jugulaire, des sons de tamtam africain envahiront ma bouche, ceux me donneront le tournis. Mon corps chaud contre le sien, deux félins en pleine lutte du plaisir,des grognements retentiront hors je serais vaincue par sa virilité me laissant être douce tel un agneau et lui me dévorant du regard se nourrissant de caresses, d'érotisme, de sensualité ainsi que de jouissance partagée. Je t'embrasse








Alors sois disant que mes ecrits sont tirés d un scenariste ecrivain tres connu des annees 60 lorsque j ai demandé des extraits pour prouver ce qu elle avançait 0 reponse !


Franchement ce job n est pas pour moi degrandant ou humiliant,  il y a beaucoup de choses à en apprendre je n en suis pas du tout dégoûté sais juste cette folle qui m enerve elle se prend pour la reine des resaux.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:26 (2016)    Sujet du message: coucou

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    téléphone rose - animatrice audiotel - hotesse tel rose - modèle cam msn - anim visio Index du Forum -> Bienvenue -> Nouveau, présente toi ! Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com