téléphone rose - animatrice audiotel - hotesse tel rose - modèle cam msn - anim visio Index du Forum

téléphone rose - animatrice audiotel - hotesse tel rose - modèle cam msn - anim visio
Forum animatrice de telephoe rose - forum hotesse de telephone rose - Offres d'Emploi Téléphone rose -n

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Cherche témoignages mileu du show live cam et telephone rose

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    téléphone rose - animatrice audiotel - hotesse tel rose - modèle cam msn - anim visio Index du Forum -> Bienvenue -> Nouveau, présente toi !
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cornelius


Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2011
Messages: 2
Localisation: Nantes

MessagePosté le: Jeu 28 Avr - 15:46 (2011)    Sujet du message: Cherche témoignages mileu du show live cam et telephone rose Répondre en citant

Bonjour à tous,

Je me présente rapidement : je m’appelle Stéphane, j'ai 35 ans, j’habite à Nantes.  J’écris un roman à propos d’un type qui rencontre une fille qui est opératrice de téléphone rose. Oui ça fait un peu court comme histoire vu comme ça, c’est très résumé mais bon c’est néanmoins très sérieux. Je souhaiterai par conséquent rencontrer, ou dialoguer avec des personnes ayant gravité autour du milieu du téléphone rose et/ou d’animatrice de show en webcam, ou des gens qui de près ou de loin ont bossé dans ce milieu. Je suis aussi intéressé par le témoignage de personnes qui ont entièrement mis sous caméra leur logement et qui gagnent leur vie en monnayant l’accès aux dites caméras via internet. Le but de tout ça étant de collecter des témoignages, des anecdotes, des petits détails vrais qui m’aideront à rendre crédible mon histoire.   Voici mon mail si vous vous reconnaissez et que vous souhaitez m’aider dans ma démarche :  cornelius44@hotmail.fr    

Merci.
_________________
Les mots comptent...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 28 Avr - 15:46 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2010
Messages: 130

MessagePosté le: Ven 29 Avr - 09:46 (2011)    Sujet du message: Cherche témoignages mileu du show live cam et telephone rose Répondre en citant

Si ton annonce est sérieuse et d'aucune manière malsaine,
Sur les sites internet de rose, tu devrais trouver le numéro siret des boites ... Par ce biais les contacter, ils seront surement très bien placé pour te donner des contacts avec la permission des anims, des conseils et anecdotes sur leur métiers.
En tout cas si un type me contacte de cette manière je trouverai cela moins bizarre que par un forum Very Happy
Bonne chance pour ton roman Okay


Revenir en haut
Cornelius


Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2011
Messages: 2
Localisation: Nantes

MessagePosté le: Ven 29 Avr - 20:58 (2011)    Sujet du message: Cherche témoignages mileu du show live cam et telephone rose Répondre en citant

Désolé si mon message a pu etre interprété comme "bizarre".

Je fais effectivement des recherches pour mon roman et pas autre chose. Je poste donc le tout début  du livre ici, pour prouver ma bonne fois. D'autre extrait peuvent être envoyé a ceux qui veulent m'aider avec leur temoignage sur simple demande. Quant a appeller les boites qui embauchent les personnes qui travaillent dans ce type de metier, leur témoignages ne m'interressent pas vraiment. Je veux du vécu, du concret, des anecdotes rapportées par les gens qui sont au bout du fil, ou des cameras, pas par leur patron qui, pour peu qu'il veuillent bien me répondre, me serviront un discours formaté, loin de la réalité.

Le pitch du livre, très résumé : Georges est un Garçon un peu paumé, qui sort de l'asile suite a une longue, longue pratique du Cannabis de salon. Il s'ennuie dans son boulot obtenu grace a son papa. Il multiplie les conquetes internet, et les aventures minables pour tromper son desoeuvrement. Après le Shit c'est sa nouvelle drogue. Seulement voila a force de sexe, et de multiple conquete sans lendemain, Georges ne parvient plus a prendre du plaisir, il n'ejacule plus. Et la perte du dernier petit plaisir encore intact de son existence le place face a l'abyme une fois de plus Et un jour il tombe sur le profil de Marion, une nana qui racolle sur les sites de rencontres pour la boite de téléphone rose dans laquelle elle bosse. Ils se rencontrent. Mais voila MArion n'est pas une personne tout a fait comme les autres, et elle va l'entrainer dans son sillage, et le pousser dans ses retranchements, et le forcer a affronter ses contradiction. Georges va devoir affronter la personne  qu'il redoute le plus : lui même.

C'est donc pour le personnage de Marion que j'ai besoin d'élément.
Voici donc comme promis le debut du bouquin, il est un peu trash, mais n'est pas vraiment représentatif du reste du bouquin. C'est une mise en bouche pour accrocher le lecteur dès le départ. ET la scene d'ouverture est en fait une scene qui se situe en fait plus loin dans l'histoire, après la rencontre de Georges et de Marion. Je ne sais pas si je suis clair. Disons que le bouquin commence par une scene qui n'est pas le début de l'histoire, un peu a la tarantino. Bonne lecture. Et merci d'avance a ceux qui voudront bien m'aider. (biensur les témoignages restero,t anonyme et aucun nom réel ne sera donné dans le livre, je le précise!)

"
Chapitre 1

- « Baise-moi ! », dit Marion, allongée, entièrement nue, à l’extrémité du plus haut plongeoir de la piscine en plein air du square Montesquieu. Marion avec sa chevelure de walkyrie relevée en chignon, ses mensurations parfaites, et son sexe rose comme un bonbon pour les mômes. Marion, nue au dessus du vide par cette chaude nuit d’été, prête pour le dernier acte, son chef d’œuvre,

- « Baise-moi ! Grouille ! On va finir par remarquer les lumières. Qu’est ce que tu fous ? T’as la trouille ou quoi ? C’est plus excitant que de dessiner des logos bleu et vert, non ? ».
Sur ce point Marion à raison, se dit Georges, debout les fesses à l’air à l’autre bout du plongeoir, illuminé comme une toile de Rembrandt par les quatre projecteurs installés avec soin par Marion autour de la piscine. Et là, en équilibre à cinq mètres de  hauteur, avec sa cagoule de maraudeur surplombée d’une caméra vidéo, qui ne laisse voir que ses yeux, et ses pieds saucissonnés dans des sandalettes en caoutchouc boueuses, il avance d’un pas vers Marion et entre en scène. Le plongeoir s’incline légèrement.

Le plus difficile avait été d’introduire les sacs de sel dans le square. Impossible de les charrier en pleine nuit, il avait fallu les enterrer un par un à proximité de la piscine pendant la journée. Tous les quatre, un par un. Quatre allez et retour au square avec un landau sans bébé, et 20 kg de sel à la place. Ca fonctionne mieux avec de l’eau salée avait expliqué Marion.

- « Tu t’amènes, ou faut que je le fasse toute seule ? », dit Marion, qui s’efforce de crier en chuchotant. Georges fait un pas supplémentaire avec ses sandalettes de papy en caoutchouc, toutes terreuses d’avoir piétiné les massifs alentours, et le plongeoir s’affaisse de quelques centimètres encore. Le corps de Marion plie avec le plongeoir et sa tête penche vers le bassin. Elle se cramponne fermement aux arêtes de la planche tremblante, et écarte ses cuisses internationales. Le pénis de Georges commence son ascension vers son nombril. Même dans ses conditions, Marion arrive à vous faire bander. Cette fille a un talent incontestable. Marion avec ses jambes d’Alice, sa poitrine de Patricia, sa bouche de Sophie, Marion qui est à la fois le meilleur de toutes filles que vous avez connu, la quintessence de toutes celles que vous ne connaitrez pas, et bien plus encore. Marion et sa phobie des supermarchés, Marion qui s’évanouit au rayon des fruits et légumes. Marion qui planque son cœur dans une petite pièce à l’étage de sa maison, qu’elle appelle son bateau de pirate. Marion, le centre sexué de l’univers vers lequel convergent tous les regards a cet instant.

-          « Dépèche ! On va se faire gauler ! »

Cet après midi, derrière un parasol, Georges avait creusé discrètement quatre trous dans la terre des différents parterres a proximité de la piscine pour y ensevelir le lourd contenu du landau, pendant que Marion, avec son ordinateur portable, vérifiait la qualité du signal Wi-fi municipal en maillot a pois de l’autre coté du parasol. Des gosses en slip de bain avaient pu la voir en bikini alanguis a coté d’un landau vide près des millepertuis a 12H,  devant le massif de bégonias à 14h, près des jacinthes vers 16h, et autour des lauriers à fleurs aux alentour de 18h. Et les plus attentifs avaient pu distinguer, derrière le parasol, une silhouette en train de creuser.

« La surexposition ça bouffe les reliefs, et l’infrarouge, ça ressemble toujours à un film avec Schwarzenegger, il faut arriver a un genre de compromis, que ça ait l’air éclairé a la bougie comme sur un tableau de La tour, mais qu’on y voit bien quand même», avait dit Marion. Ce soir, elle tenait à apporter un soin particulier à la lumière. Au cas où les enregistrements seraient récupérés par la télé. C’est assez réussi. Les mini projecteurs éclairent la scène de manière joliment clair-obscur. Les quatre caméras IP qu’elle à positionné avant de se désaper, couvre l’événement sous tous les angles avec un beau rendu contrasté. IP 1 cadre le bout du plongeoir, Georges et Marion en plan serré, IP 2 sur un trépied, à l’ écart, filme en plan large le bassin, les cinq mètres de vide et le plongeoir de profil,  IP 3 filme la même chose mais de face, et IP 4, située sur le plongeoir du dessous, filme en plongée le fond de la piscine. Et pour le moment la cinquième caméra, la plus petite, fixée au dessus de la tête cagoulé de Georges filme l’entrejambe rose bonbon de Marion. Un vent tiède s’enroule autour du plongeoir, et Marion dit :
- « allez ! »

Les sacs de sel, crevés et vidés, gisent, près de la piscine comme la mue d’un serpent. L’ordinateur portable de Marion, avec sa batterie chargée au maximum, renvoi au quatre coins du monde les images capturées par les 5 IP, grâce au lien invisible du Wifi. A l’écran, sur le site, ça donne une mosaïque d’image comme sur un moniteur de vidéo surveillance, chaque petite fenêtre de la mosaïque montre ce que filme l’une des camera. Et si vous sélectionnez une, ou plusieurs fenêtres, elles s’agrandissent à votre convenance et vous pouvez suivre la scène en couleur sous plusieurs angles sans en perdre une miette. A cet instant, les abonnés qui regardent la séquence sur la fenêtre d’IP2 voient la scène en plan large. Ils voient Georges en petit sur le plongeoir, de profil, avec sa cagoule et sa caméra au dessus du crane qui lui fait comme une lampe de mineur. Ils le voient faire un dernier pas vers Marion, son sexe dressé comme un porte drapeau. Ils voient le plongeoir osciller mais ils ne l’entendent pas grincer. Pas de sons sur le site, c’est la seule restriction imposée par Marion depuis le début. Ils voient Georges s’accroupir prudemment, et s’assoir a califourchon, puis basculer son corps sur celui de Marion. Ils le voient entrer en elle par l’orifice rose. Ils voient Marion qui s’agrippe au plongeoir et  referme ses jambes autour de sa taille. Ils voient la forme noire que fait le chat mort au fond du bassin sous la surface plane et tranquille de l’eau filmée par IP4. Ils voient le plongeoir rebondir. Ils voient le danger. Et ce qu’ils voient est plus vrai que la vérité même. Le regard omniscient de Dieu braqué sur l’ultime numéro de Marion, son chef d’œuvre. Et Marion dit :

- « Oui, Plus fort lapin ! Faut que ça bouge !»

A la sortie du square,  ils s’étaient assis à la terrasse d’un café. Et, sur un coin de la table Marion avait rédigé un chèque. Elle l’avait tendu à Georges comme a un employé qu’on remercie. Puis elle avait dit : « fini, les logos Bleu et vert lapin. » Elle avait cligné de l’œil et montré ses dents blanches et ordonnés comme les touches d’un piano, et quelques minutes plus tard Georges avait promis. Marion lui avait demandé ça sur le même ton avec lequel elle avait commandé son Martini rose, et il avait promis, sans trop y croire.

A présent, sur IP2, les fidèles de Marion, voient, en plan resserré, son corps monter et descendre avec une amplitude grandissante à mesure que les fesses de Georges se lèvent et s’abattent entre ses cuisses. En haut, en bas, en haut. Le va et viens du plaisir. Synchrone avec les oscillations du plongeoir, les abonnés secouent leur pénis, frottent leur clitoris, de haut en bas. Le cycle élémentaire, englobé dans un autre cycle plus grand, participant lui même à d’autres cycles plus grands encore, et tous inscrits dans le grand dessein cyclique et mystérieux de l’univers. Ils regardent Marion, et Georges, nus sous les étoiles à cinq mètres au dessus de la piscine, apporter leur ultime contribution à la mécanique céleste. Et au loin, le murmure des voitures et des animaux noctambules qu’ils sont les seul à entendre.

Il y a une heure à peine, pareille à deux ombres noires, ils avaient escaladé sans difficultés la haute grille du Square Montesquieu avec le reste du matériel dans leur sac à dos, et le chat dans une cage en plastique. Ils avaient couru jusqu'à la piscine désertée, qui, quelques heures plus tôt, grouillaient de gamins excités. Et en silence chacun avait joué son rôle. Georges avait déterré, puis vidés les sacs de sel dans le bassin. Tandis que Marion s’était occupée des caméras et de la lumière. Ensuite, elle avait ôté sa combinaison noire, et elle avait déclenché la retransmission avec 4 minutes de retard sur l’horaire annoncé. Le message sur le site disait : « Demain, 3h, émission exceptionnelle ». A 3h04, donc, les abonnés avaient vu cinq petites fenêtres supplémentaires apparaître à l’écran, et tout en se défroquant, ils avaient pu suivre sur IP2 l’ascension de Marion dénudée vers le dernier plongeoir. Certain commencèrent à se masturber à ce moment là.
Ceux qui suivaient en parallèle les images d’IP5 embarquée sur la cagoule de Georges, avait vu le baraquement du marchand de glace, situé a trente mètres du bassin, se rapprocher rapidement à l’écran. Ils avaient vu une main noire rentrer une clé dans la serrure, et la porte s’ouvrir. Quelques secondes après l’image montrait un tableau électrique dans le halo d’une lampe torche. Les mains noires avaient neutralisées le disjoncteur différentiel et enrobé les fusibles correspondant à l’alimentation du congélateur dans du papier aluminium, ce que les abonnés les plus calés en bricolage interprétèrent comme une volonté de faire sauter toutes les sécurités prévues en cas de court circuit.. Les mains avaient extrait un long câble enroulé de l’intérieur d’un sac a dos et l’avait branché sur la prise, a la place du congélateur. Un câble, bricolé,  amputé de son fil noir. « Ne garde que le fil rouge, c’est la phase, sinon ca ne marchera pas », avait dit Marion. Ensuite, la main ouvrit de nouveau la porte et la piscine grandit rapidement à l’image. Et finalement, la silhouette noire de l’homme cagoulé, avec ses sandales en caoutchouc fut bientôt visible sous quatre angles différents au bord du bassin, un câble dénudé sérré entre ses gants noirs. 

En bas, en haut, plus bas plus haut a chaque impulsion, le plongeoir monte et descend rapidement, comme lors d’une compétition olympique, mais personne ne plonge. Et Georges, appuyé sur ses deux bras, autour du cou de Marion, cogne, cogne comme un marteau contre son ventre. Il oublie le vide, le câble noir dans l’eau, le chat mort, la peur et sa promesse. Tout ça est annihilé par l’échauffement de son gland, le miracle du plaisir. Les doigts de Marion se relâche sur  la planche, ses yeux se ferment, et son visage en gros plan sur IP5, est si beau, qu’on ne peut que souhaiter le regarder ou le détruire. Merveilleuse Marion, adulée par des avocats de Dubaï, des plombiers de Clermont Ferrand, des étudiantes de Dehli, ses abonnés, ses enfants, de part le monde. Des employés de banques, des chauffeurs de bus, des flics, des livreurs de pizza, à Munich, A Atlanta, à Singapour, à Paris qui ne connaissent d’elle que cette image numérique muette et agrandissable à l’ infini. Des petits points assemblés qui font des carrés, qui font des carrés plus gros, qui donnent Marion, la somme de petits pixels qui leur donne du plaisir. Marion qui donne son corps comme on donne sa main, mais qui a peur que vous lisiez dans ses rêves. Marion qui, à présent, se laisse emporter par l’élan du plongeoir au mépris du danger.

L’homme en noir s’était immobilisé au bord de la piscine, et après un instant qui ressemblait a de l’hésitation, sa main gantée avaient lâché dans l’eau salée l’extrémité dénudée du câble relié a la prise du congélateur, et l’homme avait reculé d’un bond. Ensuite, il avait sorti le chat de sa cage, et la frimousse poilue de l’animal était apparue furtivement sur la fenêtre d’IP5. A ce stade, les internautes les plus avisés devinèrent la suite de la démonstration. Pourtant, aucun d’entre eux n’entendit le miaulement plaintif que la bête fit en tombant dans l’eau. Ils n’entendirent pas d’avantage le cri bref et sinistre qui sortit de sa gueule lorsqu’elle s’électrocuta en touchant le bord de la piscine. En revanche, tout le monde vit, en quatre exemplaires, l’animal mort voler dans la lumière des projecteurs jusqu’au milieu du bassin après le choc électrique. Un effet visuel inattendu.  Tous comprirent le danger, tous virent la mort possible. Beaucoup  lâchèrent leur pénis ou cessèrent de titiller leur clitoris. Ensuite, l’homme cagoulé s’était déshabillé un peu a l’écart du bassin, conservant seulement sa cagoule vidéo, ses gants et ses sandalettes. Puis il était monté rejoindre Marion sur le plongeoir. Là haut, il avait jeté ses gants, et Marion avait dit quelque chose que lui seul entendit : « Baise moi ! ».

Marion se mord les lèvres en direct sur IP5, et les aller et retour de Georges entretenus par l’élan du plongeoir, font décoller son dos de la planche toutes les fois ou elle redescend. Beaucoup d’abonnés, ne se retiennent plus et jouissent à ce moment précis. Cependant, ils restent en ligne par curiosité. A cause de l’eau électrifiée. A cause du chat mort.
Mourir éléectrifié
A présent, le plongeoir monte si haut que la cagoule de George sort du cadre d’IP2 a intervalle réguliers, bousillant tout le travail de cadrage de Marion. Les muscles de ses avants bras sont bandés comme deux arbalètes. Marion ne se tiens plus. A chaque descente du plongeoir, Georges la plaque sur la planche d’un cou de reins. Elle crie.

-         « tu as promis Georges ! »

 Elle crie mais sur la toile personne ne l’entends. Ils devinent, car sur l’image transmise par IP5, la caméra de Georges, ils voient sa bouche béante, et  ses sourcils froncés. Sans le son, on jouit comme on agonise. Le masque de la douleur, et celui du plaisir est identique. Les abonnés qui jouissent de les voir jouir, et Georges et Marion qui jouissent de les faire jouir. Le circuit fermé de toute chose, le cycle, dans le cycle, dans le cycle, les pixels, dans les pixels, la répétition, la révolution, le tournis, en haut, en bas. Des cris dans la bouche de Marion, du sperme sur les mains du monde, Et Marion, en bas, en haut, qui ne tiens plus la planche et qui hurle :

- « Pousse-moi ! Pousse-moi  maintenant! Tu as promis ! »


Marion trop libre pour ce monde, trop libre pour nous tous. "
_________________
Les mots comptent...


Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2010
Messages: 130

MessagePosté le: Sam 30 Avr - 13:49 (2011)    Sujet du message: Cherche témoignages mileu du show live cam et telephone rose Répondre en citant

pas par leur patron qui, pour peu qu'il veuillent bien me répondre, me serviront un discours formaté, loin de la réalité. /ou pas.

Je t'ai laissé un mp.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:26 (2016)    Sujet du message: Cherche témoignages mileu du show live cam et telephone rose

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    téléphone rose - animatrice audiotel - hotesse tel rose - modèle cam msn - anim visio Index du Forum -> Bienvenue -> Nouveau, présente toi ! Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com